Aptitude à voyager

Il est essentiel d’être apte à voyager, si vous êtes enceinte, malade ou avez été blessé(e).

Passagères enthousiastes assises côté hublot

Sur cette page

Autorisation médicale

Si vous êtes malade ou blessé(e) et que vous voyagez ou rentrez chez vous pour suivre un traitement ou une convalescence, une autorisation médicale peut être exigée. L’autorisation médicale contribue à garantir votre confort, votre santé et votre sécurité à bord, notamment en vous fournissant l’équipement spécialisé ou l’assistance nécessaire.

Une autorisation médicale est nécessaire si :

Formulaire d’autorisation de voyage

Si une autorisation médicale est requise, votre médecin traitant devra remplir un formulaire d’autorisation médicale de voyage (PDF)Opens in a new tab or window (pages en anglais). Une fois le formulaire rempli, vous devez :

  • retourner les sections A et B, le cas échéant, par e-mail au service Manutention spéciale de Qantas, ou
  • envoyer par fax le formulaire au service Manutention spéciale de Qantas au +61 (2) 9490 1830 pour qu’il soit examiné par le service Médical de Qantas, au plus tard 72 heures avant le départ.

Conditions particulières

Maladie contagieuse et infection

Une fois votre cas évalué par Qantas, s’il est raisonnablement estimé que vous présentez un risque important pour la santé ou la sécurité des passagers ou de l’équipage, il vous sera interdit de voyager jusqu’à disparition du risque.

Thrombose veineuse profonde (TVP)

Il n’est pas nécessaire d’obtenir une autorisation médicale de voyage si vous informez Qantas que vous avez des antécédents de TVP qui ont fait l’objet d’une prise en charge médicale appropriée. Reportez-vous à la page votre santé à bord et au formulaire d’autorisation de voyage (PDF)Opens in a new tab or window (pages en anglais) pour plus d’informations.

Plongée sous-marine et accident de décompression

En raison du risque d’accident de décompression, appelé aussi « Dysbarisme - maladie des caissons », si vous avez fait de la plongée sous-marine dans les 24 heures précédant le départ de votre vol, vous ne pourrez pas voyager. 

Si vous avez récemment souffert d’un accident de décompression et que votre traitement remonte à moins de 10 jours avant le vol, vous devrez également présenter une autorisation médicale.

Passagères enceintes

Après 28 semaines, vous devez être munie d’un certificat ou d’une lettre d’un médecin ou d’une sage-femme agréé(e) confirmant :

  • la date prévue de l’accouchement
  • s’il s’agit d’une grossesse simple ou multiple
  • que votre grossesse est normale et ne présente aucune complication.

Le certificat ou la lettre est à présenter sur demande et à conserver sur vous à l’aéroport et durant le vol dans votre bagage cabine. Si votre grossesse présente une complication, une autorisation médicale est aussi exigée.

Vols d’une durée de 4 heures ou plus

Pour les grossesses normales : vous pouvez voyager jusqu’à la fin de la 36ème semaine en cas de grossesse simple et la fin de la 32ème semaine en cas de grossesse multiple (par exemple, pour des jumeaux).

Vols d’une durée de moins de 4 heures

Pour les grossesses normales : vous pouvez voyager jusqu’à la fin de la 40ème semaine en cas de grossesse simple et la fin de la 36ème semaine en cas de grossesse multiple (par exemple, pour des jumeaux).

Après l’accouchement

Une autorisation médicale est nécessaire si vous voyagez moins de 7 jours après la date de l’accouchement. Les bébés ne peuvent pas voyager dans les 48 heures suivant la naissance et ont besoin d’une autorisation médicale pour voyager entre 3 et 7 jours après l’accouchement.

Remarque : nous ne garantissons pas que le voyage soit sans danger pour vous pendant votre grossesse. Vous devez consulter votre médecin ou sage-femme avant le vol. Les périodes mentionnées ci-dessus représentent nos conditions minimales.

Conditions particulières appliquées aux femmes enceintes par certains pays

Certains pays limitent l’entrée de femmes enceintes de nationalité étrangère. Il est préférable de vérifier auprès du consulat local pour connaître les conditions du pays en question.