pilot in the cockpit

Temoignages

nos plus belle pages

Depuis le début de notre histoire en 1920 dans l’outback de l’état du Queensland, nombreux sont ceux qui ont participer à notre parcours. Des histoires touchantes aux évènements historiques, de l’inspiration a l’extraordinaire, ces récits ont contribué à accomplir ce qu’est aujourd’hui le "Spirit of Australia".

Merci à tous nos employés et a tous nos passagers pour leur participation aux celebrations de notre centenaire. A nos 100 prochaines années.

Matt Dower, QantasLink pilot standing next to a Dash 8 aircraft

J’ai toujours rêvé d’être un pilote Qantas, d’aussi loin que je me souvienne.

- Matt Dower, QantasLink Pilot

"Un Noël dont je me souviendrai toute ma vie.“ - Marita Wilkinson

L’ange de l’outback

Évoluer librement dans les airs est une sensation unique. Ainsi, à une époque où les opportunités ouvertes aux femmes sont limitées, l’une d’entre elles décidée de s’élever au-dessus de tout, jusqu’à cet espace de liberté totale. Cette femme, c’est Nancy-Bird Walton.

Cette pionnière décroche sa licence de pilotage à 18 ans, en 1933, puis s’achète un avion et sillonne les cieux de la Nouvelle-Galles du Sud. Formée par l’aviateur le plus célèbre au monde, Charles Kingsford Smith, sa force de caractère et sa détermination lui feront réaliser ses rêves.

Nancy fut une pionnière non seulement pour les femmes, mais aussi pour tous. Qui d’autre peut prétendre avoir exploité sa propre compagnie aérienne de passagers, développé un service d’ambulance pour desservir les contrées reculées ou joué un rôle vital de bénévole durant la Seconde Guerre mondiale ? Reconnue pour sa grande générosité, Nancy fut surnommée « L’ange de l’outback » pour ses activités au sein du Royal Flying Doctor Service.

Et qu’importe si elle a entendu tant de passagers s’exclamer, « Mon dieu, c’est une femme ! » alors qu’elle descendait du cockpit, sa passion sans borne pour l’aviation l’a accompagnée fidèlement jusqu’à l’âge vénérable de 93 ans.

Nous sommes fiers que notre premier A380 porte le nom de cette figure légendaire de l’aviation.

- Nancy-Bird Walton, Aviation pioneer

Sur les traces de ses aïeuls

Les familles transmettent leur patrimoine génétique, leurs valeurs, voire leur passion pour une carrière. Tom Abbott n’a jamais eu l’ombre d’un doute sur l’entreprise pour laquelle il travaillerait plus tard. Il a toujours su qu’il entrerait à Qantas. Les récits des membres de sa famille travaillant pour la compagnie aérienne le fascinent. Rien d’étonnant donc à ce qu’il prenne la relève.

Tout commence dans les années 60 : l’oncle de Tom est apprenti auprès de l’un des fondateurs de Qantas, Hudson Fysh. Il participe à diverses tâches, comme remplir l’encrier sur le bureau de M. Fysh, puis son oncle est affecté au service de planification des vols Qantas.

La maman de Tom entre également dans la « famille Qantas », en tant qu’hôtesse de l’air sur les vols long-courriers dans les années 70. L’un de ses souvenirs préférés reste le survol de l’Antarctique à basse altitude en 747. Elle est aussi la demoiselle d’honneur du premier mariage en plein vol au-dessus de l’Antarctique, organisé par Dick Smith et Ted Noffs.

La passion de Tom pour l’aviation naît alors qu’il observe l’atterrissage du Qantas Dash 8 à l’aéroport d’Armidale, sa ville natale. Une fois son brevet de pilote en poche, il entre comme pilote de vol charter d’aviation générale, à Longreach (Queensland). Tom adore aller à vélo au travail, en passant sous la queue du légendaire Qantas 747. Le simple plaisir de voir tous les jours les avions Qantas lui donne envie de réaliser ses rêves. Aujourd’hui, Tom pilote un Dash 8, à Armidale, et offrir aux gens l’opportunité de découvrir le monde constitue son plus grand plaisir. 

- Tom Abbott, Pilot

Notre vétéran visionnaire

Pour un vrai visionnaire, l’impossible est non seulement réalisable, mais doit être réalisé. Ainsi, lorsque W Hudson Fysh et Paul McGinness, en mission en 1919, parcourent les immensités sauvages australiennes, ils découvrent l’isolement et les difficultés des habitants. Ils réalisent alors tout l’intérêt d’un service aérien pour désenclaver les collectivités éloignées. Bien que le projet semble irréalisable à l’époque, ils sont résolus à mener à bien leur projet.

L’ordre de mission du ministère australien de la Défense charge Fysh et McGinness de baliser le parcours d’une course aérienne entre Longreach (Queensland) et Katherine (Territoire du Nord). 51 jours durant, à bord d’une Ford modèle T, ils sillonnent le pays sur plus de 2179 km pour déposer le ravitaillement nécessaire aux concurrents sur le parcours.

Visionnaires et volontaires, ces deux anciens combattants conçoivent la création de Qantas le long des pistes rocailleuses de l’outback.

Fysh écrira plus tard : « Nous étions convaincus du rôle majeur à jouer pour l’aviation dans le transport de courrier, de passagers et de marchandises dans ces régions peu peuplées et difficiles d’accès, dans l’ouest et le nord du Queensland et dans le nord de l’Australie. »

Comment Fysh aurait-il pu prévoir l’envergure que prendrait cette ligne aérienne?

- Hudson Fysh, Qantas founder

"Tous les jours, je me rendais au travail à vélo en passant sous la queue du Qantas 747.“ - Tom Abbot, Pilot

Catastrophe climatique à Darwin

Alors que le reste de l’Australie s’apprête à célébrer Noël, Darwin se prépare à affronter un désastre. Le jour de Noël 1974, le cyclone Tracy s’abat sur la ville et la dévaste.

La population a désespérément besoin d’aide. Marita Wilkinson fait partie des équipes Qantas engagées pour porter secours. Répondant à l’appel de la nation, Marita s’embarque sur le premier 747 dédié aux secours, avec tous les autres membres de l’équipe. À l’époque, jeune infirmière au ministère de la Santé à Mascot Jet Base, elle se joint aux forces de secours et de rapatriement des blessés pour les évacuer de Darwin.

Plus de 600 passagers sont embarqués sur ce vol bondé. Marita se souvient même que certains passagers durent partager leur siège. En dépit de ces circonstances tragiques, les soins et l’altruisme de Marita et des premiers intervenants témoignent de l’état d’esprit australien : porter secours advienne que pourra. 

- Marita Wilkinson

Le plus jeune passager de l’histoire de Qantas

Le souvenir d’un premier vol reste gravé à jamais dans notre mémoire. Or, pour Rosemary Unwin, les souvenirs de ce moment spécial restent quelque peu confus.

C’est en 1936 que Rosemary découvre sa passion des voyages en avion, à un âge bien plus avancé que la plupart d’entre nous. Accompagnée de sa maman, Joyce Richardson, et de son grand frère Edwin, Rosemary n’a pas trois mois lors de son baptême de l’air. Alors plus jeune passagère jamais transportée par Qantas, la petite Rosemary défraie la chronique.

Depuis lors, Rosemary mène "une vie dédiée à la passion des voyages" et prend l’avion avec Qantas comme d’autres le bus. 

- Rosemary Unwin, Qantas passager

"J’avais l’impression d’être chez moi."

S’accrocher à ses rêves fait souvent qu’ils se réalisent. Et Christopher Marchioro le sait mieux que personne. Du moment où Christopher embarque sur le tout nouvel A380 en 2009, son rêve est de travailler pour Qantas.

À seulement 13 ans, il part déjà pour l’Europe. Non seulement enchanté de découvrir le monde, son enthousiasme à l’idée de voyager en avion est à son comble. Il sait à ce moment-là qu’il travaillera sur un A380. Il s’y sent tout simplement chez lui. Au moment d’embarquer, il décide d’immortaliser cet instant en prenant une photo de cet avion appelé « Paul McGinness ».

Neuf ans plus tard, Chris entreprend le travail de ses rêves : membre d’équipage Qantas. Alors qu’il embarque sur son premier vol pour Dubai, il réalise que l’avion est celui-là même qui l’avait emmené en Europe quelques années plus tôt et avait nourri ses rêves - Paul McGinness. Certaines choses n’arrivent pas par hasard.

Christopher Marchioro, membre d’équipage Qantas